Comment bâtir sa retraite

Retraite : se construire un perp pierre

Se constituer un Perp "pierre"

Depuis la réforme Balladur de 1993, la retraite d’un salarié du secteur privé ne représente que 50% du salaire moyen des 25 meilleures années.

Dans quels cas souscrire un Perp? 

Contrairement à son appellation, le Perp n’est pas populaire, mais privilégié, car, sans impôt, pas de déduction. En revanche, plus vous payez d’impôt, plus vous déduisez: avec un taux marginal d’imposition (TMI) de 30%. Votre Perp rapporte fiscalement en un an ce que le Livret A compte d’intérêts en quarante- deux ans. Ou encore, avec un TMI de 45%, 1000 euros placés donnent droit à 450 euros de réduction d’impôt dès 2016.

Si les avantages fiscaux du Perp sont importants, liés à votre tranche marginale d’imposition et aux plafonds parfois cumulables et indiqués en page 3 de votre avis d’imposition, cela jusqu’à l’âge de la retraite, tous les Perp ne sont pas financièrement rentables. Par ailleurs, l’amour des Français pour la pierre reste solide, mais les désavantages fiscaux, cumulés avec la CSG, l’ISF et les loyers plafonnés en ont lézardé la rentabilité. Même si la Chambre nationale des propriétaires a déposé un recours contre les décrets d’application de la loi Pinel, comment conjuguer aujourd’hui avantages fiscaux et pierre ?

Tout d’abord, le Perp permet d’acquérir à la retraite sa résidence principale. De plus, certains Perp sélectionnés par les gestionnaires de patrimoine peuvent abriter des actifs immobiliers. Au lieu de limiter la rentabilité de votre Perp bancaire à celle d’un fonds euro dégradé, vous pouvez transférer votre contrat sur un Perp éligible à ce type d’investissement pour améliorer sa performance.

Par Sophie de Brosses.